association lorrafrique
accueil association nos actions nos actualités Nos partenaires
 

 

 

 
 
Vous êtes ici : Accueil - Nos actions - Le projet de Sakou

Sensible au contexte des problématiques de développement du continent africain, l'association LorrAfrique travaille actuellement sur le projet "Pour une amélioration durable du quotidien des femmes de Sakou (Burkina - Faso)". Ce projet émane directement des femmes de ce village qui nous ont fait part de leur volonté d’acquérir une autonomie alimentaire et économique. Mme Bernadette Gandema, qui habite à Ouagadougou, assure le relai entre LorrAfrique et Zood Nooma, l'association des femmes de Sakou.
 

Les 4 objectifs du projet

  • Assurer l’alimentation autonome de Sakou avec des farines de mil, sorgho et maïs
  • Soulager les femmes de tâches épuisantes, améliorer leurs conditions de vie
  • Développer l’artisanat (teinture de tissus) et générer des revenus aux familles
  • Renforcer l’union des communautés du village

Contrairement à certaines opérations qui appliquent sur le terrain un programme préconçu, notre projet est initialement basé sur une demande de l’association des femmes du village (Zood Nooma), il est donc mieux adapté aux besoins réels.
 

          
        

 

Le calendrier de réalisation du projet

Entre 2005 et 2009, quatre déplacements au Burkina nous ont permis d’adapter au mieux ce projet aux besoins locaux, difficiles à appréhender à distance, mais aussi de rendre notre partenariat, notamment avec l’association Zood Nooma, plus riche au niveau humain (échanges entre cultures, comparaison des pratiques…).

Première phase : de novembre 2005 à début 2007

  • Création de l’association Zood Nooma ("l'amitié est bonne") de Sakou, élection de son bureau
  • Construction d'un local spécifique pour les moulins
  • Achat, mise en place du moulin broyeur et formation (meunier et femmes du village)
  • Achat, mise en place du moulin décortiqueur et formation (meunier et femmes du village)
  • Appropriation du matériel et gestion de l'activité par les femmes du village.

 Deuxième phase : de début 2007 à fin 2010

  • Etude de marché pour déterminer l'activité artisanale qui va être développée : la teinture sur tissus
  • Construction d’un bâtiment pour le centre artisanal féminin (espace de stockage et hangar de travail)
  • Equipement en matériel de teinture (notamment avec les bénéfices des moulins)
  • Formation des femmes à la gestion et aux techniques artisanales (par un artisan burkinabé)
  • Fonctionnement des équipements, suivi de la gestion, évaluation du projet.
           
       

Vidéos de la formation en teinture de tissu (mai 2009)
Photos  ; video1 ; video2 ; video3 ; video4 
 
Témoignage
Voici une lettre de remerciement envoyée par Odile, la Présidente de Zood Nooma : page 1 - page 2

 

 
plan du site Mentions légales Presse Nous contacter